L’impact de l’isolation des combles sur la performance énergétique d’un bien immobilier

isolation des combles

Publié le : 14 décembre 20214 mins de lecture

Dans une maison mal isolée, près de 30% des pertes de chaleur se font par le toit. Les autres déperditions sont plus diffuses : 20% par les murs, jusqu’à 10% par les fenêtres et les planchers bas. Les travaux d’isolation thermique des combles sont donc ceux qui produisent l’effet le plus notable, pour un prix abordable, comme le montre le site mescomblesgratuits.fr. Le confort est immédiat et le gain sur l’étiquette énergétique peut être important. Une étiquette énergétique classée en F ou G peut progresser de 2 à 3 niveaux avec la seule isolation des combles et passer en C ou D. Cette étiquette est importante à la revente puisque les biens avec des étiquettes en F ou G se vendent sensiblement moins chers que ceux classés en A, B ou C.

Qu’est ce que l’isolation des combles ?

L’objectif des travaux d’isolation des combles est d’empêcher la chaleur de sortir en hiver et de l’empêcher d’entrer en été. Si vos combles sont dits perdus, c’est-à-dire non aménageables, les travaux de rénovation proposés consisteront en la pose d’un matériau isolant sur le sol des combles. Si vos combles sont dits aménageables, l’isolation se fera par les rampants c’est-à-dire l’intérieur des pentes de la toiture. Enfin une isolation par l’extérieur reste possible en utilisant l’espace entre la charpente et la toiture mais il faudra alors détuiler ou surélever la toiture, ce qui rend ces travaux d’isolation plus lourds que les deux solutions précédentes. Par ailleurs, pour isoler efficacement un logement, le matériau isolant utilisé devra atteindre une résistance thermique minimum de R=7.

À parcourir aussi : Diagnostic de performance énergétique et isolation des combles

Des aides pour alléger le financement des travaux

Ces travaux de rénovation sont accompagnés de diverses manières pour les rendre accessibles. Tout d’abord, le taux de TVA applicable est réduit à 5,5%. Ensuite, un crédit d’impôt de 30% dit Crédit d’Impôt de Transition Énergétique (CITE) est disponible pour les travaux réalisés par des artisans certifiés RGE et atteignant une performance thermique minimale. L’éco PTZ et l’éco prêt à taux zéro sont également accessibles pour des travaux concernant une résidence principale, que vous soyez propriétaire, bailleur ou copropriétaire. Enfin, des primes d’énergie sont proposées grâce au dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie. Ces aides sont attribuées sur des critères de revenus et permettent en moyenne à un ménage sur trois d’en bénéficier. Pour disposer d’informations précises sur le prix d’isolation des combles qui pourra s’appliquer à votre situation, notamment en cumulant les dispositifs décrits ci dessus, n’hésitez pas à solliciter des intermédiaires et à demander des devis en ligne aux professionnels qui vont jusqu’à proposer des travaux d’isolation des combles entièrement pris en charge ou presque. Voilà qui vaut le coup d’être étudié !

À explorer aussi : Accompagnement des ménages dans la réalisation d'économies d'énergie

Plan du site