D’où provient la chaleur tirée par une pompe à chaleur eau/eau ?

pompe à chaleur eau/eau

Publié le : 26 avril 20235 mins de lecture

La pompe à chaleur eau/eau, ou PAC eau/eau, fait partie des pompes à chaleur hydrothermiques. Il s’agit d’un appareil de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire tirant ses calories de l’eau de nappes phréatiques en sous-sol. En tant qu’équipement fonctionnent à l’énergie renouvelable, il vous permet de bénéficier d’aides à la rénovation énergétique.

Comment fonctionne une pompe à chaleur eau/eau ?

Un fluide frigorigène circule au sein du circuit de l’installation liée à la pompe à chaleur eau/eau. Ce fluide frigorigène récupère les calories contenues dans une nappe phréatique, en température constante ne sous-sol tout au long de l’année.

Il passe ensuite par différents éléments de l’installation, tels qu’un compresseur, un détendeur, un évaporateur ou encore un condenseur. De l’état liquide à l’état gazeux en cycle, la chaleur est transmise au circuit de chauffage et au ballon d’eau chaude du logement concerné.

Il est possible de raccorder l’appareil à des diffuseurs de chaleur classique basse température, comme un plancher chauffant ou bien des radiateurs basse température. Vous bénéficiez ainsi d’un bon confort thermique.

Avec un coefficient de performance énergétique (COP) de 4, la pompe à chaleur eau/eau consomme 1 kWh d’électricité pour générer l’équivalent de 4 kWh de chaleur. L’appareil génère donc davantage d’énergie qu’il n’en consomme !

Par ailleurs, grâce à la température constante du sous-sol, la pompe à chaleur hydrothermique est moins sensible aux variations des températures extérieures qu’une pompe à chaleur air/air ou air/eau.

Forage unique ou double forage ?

Les travaux liés à l’installation d’une pompe à chaleur eau/eau implique de forer pour placer des capteurs verticaux en sous-sol, généralement à plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Il est possible d’effectuer un forage unique ou un double forage : 

·       En forage unique, l’eau prélevée par la pompe de relevage est évacuée vers un point d’eau extérieur lorsque cela est autorisé.

·       En double forage, l’eau est restituée à sa nappe aquifère d’origine, limitant ainsi le gaspillage. Un élément très important à prendre en compte alors que le manque d’eau devient un sujet de plus en plus important. Les nappes phréatiques peinent parfois à se renouveler, et sont des ressources précieuses !

Une aide financière pour installer votre PAC hydrothermique ?

Une PAC hydrothermique vous permet de bénéficier de la prime énergie du dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie). Vous pouvez en faire la demande auprès de l’opérateur de votre choix parmi les énergéticiens et les enseignes de grande distribution poursuivant des objectifs de réduction de la consommation énergétique à travers le pays.

Vous pouvez cumuler la prime CEE avec le dispositif MaPrimeRénov’, qui remplace l’ancien crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) et les aides des programmes Habiter Mieux Agilité et Habiter Mieux Sérénité de l’Anah (agence nationale de l’habitat). L’aide est ouverte à tous les propriétaires, bailleurs, occupants ou copropriétaires, sans conditions de revenus.

A ces deux primes peuvent s’ajouter d’autres aides pour l’installation d’une pompe à chaleur eau/eau :

·       La TVA à 5,5% qui s’applique automatiquement au moment de la facture

·       L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) qui vous permet d’emprunter 15 000 euros pour la pose de votre PAC eau/eau. Ce montant maximal peut aller jusqu’à 50 000 euros si vous joignez à cette installation d’autres opérations menant à une rénovation globale.

·       Les aides locales éventuelles dans la zone géographique du bien rénové, par exemple l’exonération de taxe foncière si vous êtes propriétaire.

En d’autres termes, le gouvernement a déployé tout un panel d’aide afin d’inciter les consommateurs finaux à rénover leurs logements avec des appareils aux énergies renouvelables, comme la pompe à chaleur eau/eau.

Plan du site